Le Slow tourisme, qu’est ce que c’est ?

Depuis le début des années 2000, les touristes découvrent le slow tourisme, un tourisme lent dans un monde rapide. Le principe est de prendre son temps pendant les vacances et de profiter des paysages et des activités sans se presser. Ce mode de tourisme permet d’évacuer le stress du quotidien et d’apprendre ou réapprendre à écouter ses envies et ses besoins. Chaque année, les touristes sont de plus en plus nombreux à adopter le slow tourisme et à apprécier cet aspect humain et bon pour la nature.

Quels en sont les bienfaits ?

Le slow tourisme a des avantages écologiques car il incite à se déplacer grâce aux transports en commun et à abandonner les voitures et les trajets individuels. Les randonnées pédestres et à vélo sont également favorisées et permettent de se déplacer en profitant des paysages et en découvrant la nature qui nous entoure. Le slow tourisme a d’autres bienfaits, tel que la connexion avec la terre et ses habitants. C’est l’occasion de faire des rencontres que l’on n’aurait pas fait si on n’avait pas pris le temps, qu’il s’agisse des habitants ou bien d’autres touristes.

Où le pratiquer ?

L’endroit idéal pour pratiquer le slow tourisme est le département de l’Hérault et ses paysages hors du commun. Il propose des lieux tels que Le Cirque de Navacelles, le village de Saint-Guilhem-le-Desert, le pont du Diable, le prieuré Saint-Michel de Grammont ou encore le lac du Salagou. À seulement quelques kilomètres du lac se trouve un village de gîtes qui se nomme « le Relais du Salagou ». Entouré par une nature abondante, le calme et la tranquillité y sont maîtres. Les environs proposent des balades en canoë, des randonnées en VTT ou pédestres et bien d’autres activités. Cependant, le village vacances propose également des occupations tels qu’un terrain de tennis, un terrain de pétanque, un mini-golf, deux piscines et même un espace bien-être.

Actualités

Les commentaires sont fermés.

  • Inscrivez-vous à nos bons plans